contact@agcbtp-facello.com
Acotherm : certification thermique et phonique.
Acrotère : muret pour les terrasses.
Acte Authentique : acte certifié par un officier public.
Acte sous seing privé : acte réalisé et signé sans l'aide d'un officier public (exemple : le notaire).
Adduction d'eau : canalisations d'eau conçues pour être branchées au réseau public.
Adoucisseur d'eau : dispositif conçu pour retirer le calcaire de l'eau.
Aérothermes : système de chauffage par diffusion d'air.
Agrégats : éléments minéraux qui composent le béton ou le mortier.
Allège : partie de mur, dessous d'une fenêtre.
Appareillage : assemblage de différents matériaux.
Apprêt : application d'un produit d’adhérence pour divers revêtements.
Araser : mettre de niveau.
Arbalétrier : pièce de bois ou élément porteur d’une ferme.
Arêtier : pièce de bois ou élément saillant de jonction de 2 pans de toiture
Ardoises : feuilles de schiste (ex : les couvertures).
Armatures : structures en acier intégrées au béton pour améliorer sa résistance (béton armé).
Assainissement : réseau d'évacuation des eaux usées et pluviales.
Autoporteur : structure autonome suffisamment stable en elle-même pour ne pas reposer sur d'autres ouvrages.
Auvent : détail de construction se trouvant le plus souvent au-dessus d'une porte d'entrée.
Ba 13 : plaque de plâtre cartonnée bord aminci d’épaisseur 13 mm.
Bacs métalliques : matériaux autoporteurs horizontaux coffrant (ex :plancher collaborant).
Baie : ouverture dans un mur.
Balcon : espace accessible en façade et équipé d'un garde-corps.
Balustrade : garde-corps composé de balustres (pierre ou bois) disposées le long des balcons et terrasses.
Bardage : revêtement divers monté sur ossature pour les façades.
Bardeau : objets en bois ou en asphalte qui protègent les toitures et les murs des intempéries.
Bastaing : élément en bois utilisé pour construire des charpentes.
Bavette : pièce métallique posée sur une menuiserie pour la protéger.
Béton : mélange de ciment, de sable, de graviers pour la construction.
Béton Armé : intégrant en plus une armature en acier.
Béton précontraint : béton armé de torons d'acier contraint lors de la mise en œuvre.
Béton cellulaire : béton léger produit d’un mélange d’eau, de sable, de chaux qui peut être porteur et ayant une certaine isolation thermique.
Cadastre : documents administratifs consultables en mairie pour identifier les propriétés de chaque commune.
Calorifuge : isolant thermique.
Carreau : objet en plâtre utilisé pour la construction de cloisons.
Carrelage : revêtement de sol en terre cuite, pierres, grès, grès-cérame, etc.
Chaînage : élément en métal ou en béton qui relie des murs porteurs.
Chape : mortier de pose d'une dalle ou d'un plancher.
Chape flottante : chape séparée de la dalle ou du plancher par un isolant et généralement armée d’un treillis soudé.
Charpente : plusieurs éléments assemblés pour former l'ossature d'une couverture de bâtiment.
Chatière : ouverture dans une couverture pour l'aération des combles.
Chéneau : cunette intégrée dans la partie inférieure des toitures pour récupérer les eaux de pluie.
Cloison : paroi non porteuse qui sépare les pièces.
Combles : espaces situés sous la toiture.
Contre-fiche : pièce de bois ou élément d’une ferme.
Corbeau : élément en console décoratif ou non, porteur ou non.
Corniche : moulure permettant de créer des reliefs en façade.
Cour anglaise : cour créée au dessous du niveau du terrain pour mieux ventiler ou illuminer les pièces du sous-sol.
Cuisine américaine: système de cuisine ouverte intégré au séjour.
Dalle : surface horizontale en béton.
Dalle flottante : dalle séparée de son plancher.
D.D.E : Direction Départementale de l'Equipement, vérifie le respect des règles d'urbanisme.
Déclaration d'achèvement des travaux : document signé par le constructeur et adressé à la commune dans un délai de 30 jours après la fin des travaux.
Dévoiement : modification de la direction d'un conduit.
Disjoncteur : équipement de sécurité capable de couper automatiquement le circuit électrique en cas de surtension.
Domotique : équipement conçu pour exécuter automatiquement certaines commandes ou à distance (chauffage, lumière, four, etc.).
Doublage : isolation thermique ou acoustique d'une paroi.
Drain : dispositif d'évacuation des eaux des parties de murs périphériques enterrés ou souterraines.
D.T.U. : Directives Techniques Unifiées, des documents qui spécifient la réglementation relatives aux techniques de la construction.
Eaux usées : eaux évacuées des cuisines et des salles de bains.
Eaux vannes : eaux évacuées des WC.
Echappée : la hauteur restante au-dessus des marches d'un escalier.
Echiffre : mur sur lequel reposent les marches d'un escalier.
Encorbellement : élément de construction qui apparaît en saillie sur la façade.
Emmarchement : largeur d’un escalier
Escaliers : ils en existent de plusieurs sortes. Ils peuvent être droits, balancés (avec des marches tournantes), hélicoïdaux (marches disposées tout autour d'un axe central), à la française (alternance de volées droites et de paliers), etc.
Etanchéité : dispositif conçu pour protéger des infiltrations d'eau.
Faîtage : désigne une arête horizontale formée par la jonction de deux pans de toiture dans leur partie supérieure.
Faîtière : arête descendante d’un bord de toiture
 Faux plafond : plafond suspendu ou posé sur une ossature sous plancher ou sous une dalle.
Fenêtre : il en existe de plusieurs sortes. On trouve, entre autres, des fenêtres à la française (ouverture vers l'intérieur selon un axe vertical latéral), à l'anglaise (ouverture vers l'extérieur selon un axe vertical latéral), coulissante (déplacement des panneaux sur des rails horizontaux), basculante (ouverture par basculement autour d'un axe central horizontal), pivotante (vantail pivotant autour d'un axe central vertical), à soufflet (basculement vers l'intérieur autour d'un axe horizontal situé dans la partie inférieure de la fenêtre), à guillotine (déplacement des panneaux sur des rails verticaux).
Ferme : assemblage en bois ou en métal pour former la structure principale d'une charpente.
Flocage : projection d'un mélange particulier conçu pour assurer l'isolation thermique.
Fondations : assises des structures d'une construction. Le type de fondation à adopter dépend de la qualité et de la nature des sols.
Fourreau : une gaine qui protège les câbles et les canalisations.
Gaine : un dispositif encloisonnée dans lequel sont rassemblées différentes canalisations, évacuations et conduites de ventilation, entre autres.
Giron : profondeur d’une marche d'un escalier.
Gond : l'élément métallique d'une paumelle destiné à supporter une porte ou un vantail.
Gouttière : un objet métallique situé dans la partie inférieure des toitures pour récupérer les eaux pluviales et les orienter vers les évacuations.
Granulats : désigne toutes les roches et sables divers issus de carrière que l’on se sert pour la construction.
Gravas : désigne les résidus d'une démolition.
Gros -Œuvre : correspond aux éléments structurants d'une construction, c'est-à-dire les fondations, les murs, les dalles, les toitures, etc.
Happe : pièce utilisée en charpente ou en maçonnerie pour relier différents objets.
Harpe : dans un mur, pierre plus large que celles du dessus ou du dessous.
Hors-œuvre : la surface calculée à partir des murs extérieurs.
Hors gel : protégé du gel.
Huisserie : bâti métallique ou en bois ou pvc qui constitue l'encadrement d'une porte.
Hydrofuge : produit d’étanchéité imperméabilisant.
Ignifuge : traitement des matériaux pour résister au feu.
Imposte : représente une menuiserie fixe ou ouvrante située au-dessus d'une porte ou d'une fenêtre.
Impression : désigne la première couche de peinture.
Infrastructure : éléments ajoutés aux structures.
Insert : dispositif que l'on trouve dans une cheminée pour récupérer la chaleur.
Isolation : techniques permettant de gérer les transmissions thermiques et acoustiques à travers les parois.
Isolation thermique : pour assurer une bonne isolation thermique, certains matériaux sont privilégiés. Citons, par exemple, la laine de verre ou de roche, le polystyrène ou le béton cellulaire, etc...

Jambage : la partie latérale d'une baie ou d'une cloison de faible hauteur.
Jardinière : un bac en divers matériaux contenant des plantations.
Joint : espace entre deux éléments.
Joint de construction : permet la reprise après un arrêt de construction.
Joint de dilatation : système permettant de compenser les dilatations des matériaux.
Joint de retrait : espace rainuré après mise en œuvre.
Joue : la face latérale d'un ouvrage.

Kaolin : argile de couleur blanche qui rentre dans la composition du ciment ou de chaux.
kiosque : désigne une petite terrasse couverte situé dans un jardin ou un parc.
knapen : technique qui permet de retirer l'humidité des murs en utilisant des drains cylindriques.

Laitance : poudre de couleur blanche qui apparaît sur diverses surfaces où il y a eu emploi de ciment ou chaux.
Lambourde : un objet en bois sur lequel repose un plancher.
Lambris : finition décorative qui s'obtient en assemblant des panneaux bois.
Lanterneau : dispositif pour mieux ventiler et éclairer les combles.
Lasure : désigne la peinture ou le vernis que l'on utilise pour colorer et protéger le bois tout en conservant son aspect naturel.
Latte : permet de supporter des éléments de couverture.
Limon : permet de supporter les marches d'un escalier.
Linteau : une poutre horizontale que l'on trouve au-dessus d'une ouverture.
Listel : un carrelage de forme linéaire.
Loggia : un balcon couvert et fermé, intégré dans la façade.
Main courante : désigne la partie supérieure du garde-corps ou d'une rampe.
Maître d'œuvre : une personne physique ou morale mandatée par un maître d'ouvrage pour concevoir un bâtiment, conseiller, sélectionner les entreprises, vérifier la conformité de la construction, etc.
Maître d'ouvrage : une personne physique ou morale qui finance un projet de construction et choisit son maître d'œuvre.
Mansardé : espace aménagé dans des combles délimités par deux pans brisés.
Marché : contrat négocié à partir des travaux à réaliser, de leurs coûts, des délais, etc.
Marquise : un auvent que l'on trouve au-dessus d'une porte d'entrée.
Mezzanine : plancher supplémentaire récupéré dans une pièce avec un grand volume ou une grande hauteur.

Nacelle : Plateforme de travail généralement suspendue.
Nappe : regroupement de câbles ou de plusieurs armatures à béton, ou autre revêtement.
Niche : aménagement dans l'épaisseur d'un mur pour.
Noquet : une bande de zinc posée entre deux pans en couverture.
Noue : chéneau récupérant les eaux de pluies à l’intersection de deux pans de toiture.
Nu : la surface de référence.
Nuancier : un petit catalogue qui reproduit toutes les teintes de couleur associées à un produit.
Obturateur : un système permettant de stopper ou de rétablir le débit d'une conduite.
Oculus : une ouverture vitrée dans une porte.
Oeil de bœuf : une lucarne circulaire ou ovale.
Ombrière : petite construction dotée d'un toit permettant de faire de l'ombre.
Opus incertum : un assemblage de différents éléments (pierre, carrelages...).
Ouverture : désigne la façon dont une fenêtre s'ouvre (à la française, à l'anglaise...).
Paillasse : plan de travail ou support d'encastrement ou couche inférieur d’un escalier béton.
Pare-vapeur : film étanche empêchant les infiltrations de vapeur d'eau.
Parpaings : blocs de béton utilisés pour les murs porteurs ou certaines cloisons.
Parquet : revêtement de sol obtenu par l'assemblage de lames de bois.
Patio : une cour intérieure.
Permis de construire : dossier administratif permettant d'obtenir l'autorisation de construire ou de rénover un bâtiment.
Pieuvre : regroupement de fils électriques.
Puisard : un puit conçu pour récupérer les eaux de pluie.
Pureau : désigne les parties qui ne sont pas recouvertes par un élément de la couverture telles la tuile et l'ardoise, ou la distance de recouvrement de divers éléments de toiture.
P.V.C. : Polychlorure de vinyle, matériau de synthèse (ex : menuiseries extérieures).
Radier : une fondation superficielle élargie en B.A. pour une meilleure portance pouvant se confondre avec une dalle en béton armé(épaisseur minimum de 25 cm).
Ragréage : un enduit appliqué sur une surface juste avant la pose d'un revêtement de finition.
Ravalement : désigne la préparation des fonds d'une nouvelle façade et le nettoyage des anciennes.
Réception des travaux : correspond à un acte qui marque l'achèvement des travaux et le début des délais de garantie.
Réfractaire : se dit d'un élément qui résiste aux hautes températures.
Régalage : les mouvements de terre permettant de compenser les dénivellations du terrain.
Règle de Blondel : méthode de calcul de réalisation d’escalier
Sandwich : désigne un panneau obtenu par la juxtaposition de plusieurs couches de matériaux différents.
Second œuvre : correspond aux travaux tous corps d'état sans les structures porteuses qui relèvent du gros œuvre.
Soffite : un coffrage qui permet de masquer les canalisations apparentes.
Solives : des pièces en bois structurant les planchers et qui reposent sur des poutres ou des murs porteurs.
Soubassement : l'assise de la construction sur fondation généralement enterré.
Souche : se rapporte à la cheminée, et plus particulièrement au conduit qui dépasse de la couverture.
Sous Œuvre : désigne les travaux qui s'appliquent à la reprise des fondations.
Stuc : un mélange à base de plâtre qui permet d'imiter le marbre.
Surface habitable : la surface de plancher que l'on obtient après avoir déduit l'emprise des murs, les cloisons, les caves, les sous-sols, les balcons et les pièces dont la hauteur est inférieure à 1,80m.
Surface hors œuvre brute (SHOB) : prise en compte de toutes les surfaces, ce qui comprend l'emprise des murs et cloisons, les combles, les sous-sols, les balcons...
Surface hors œuvre nette (SHON) : prise en compte des surfaces construites et de l'emprise des murs et des cloisons, mais les surfaces extérieures et non aménageables sont déduites.
Tablier : le rideau métallique que l'on installe devant le foyer de la cheminée ou partie horizontale porteur d’un pont.
Trappe de visite : une ouverture que l'on équipe d'un panneau amovible. Cet élément permet de contrôler aisément, et de réparer si cela s'avère nécessaire, toutes sortes de canalisations.
Travée : correspond à l'espace laissé entre deux éléments d'une structure (les fermes, les poteaux, les poutres, les murs, etc.).
Trémie : une ouverture créée dans un plancher.
Trumeau : la partie pleine située entre deux ouvertures.
Tuiles : des composants de couverture en terre cuite : tuiles mécaniques, tuiles plates, tuiles canal...